« Ce n’est pas ce que nous voyons qui nous façonne, mais la façon dont nous voyons ». – Francis Bacon

Dans le monde d’aujourd’hui, nous sommes inondés d’informations sous tous les angles. Les algorithmes des réseaux sociaux, les fils d’actualité et le recours croissant aux outils d’intelligence artificielle (IA) ont changé notre façon de consommer l’information. Avec autant de données à portée de main, il est essentiel que nous développions notre esprit critique pour filtrer et donner du sens aux informations que nous recevons.

Cependant, beaucoup d’entre nous ont du mal à penser de manière critique et indépendante. Cela est dû en partie à la prévalence des biais cognitifs qui déforment notre pensée. Les préjugés cognitifs sont inhérents à l’esprit humain et sont ancrés dans nos processus de pensée. Ils sont le résultat de raccourcis dans notre façon de penser et peuvent nous amener à prendre des décisions qui ne sont pas dans notre meilleur intérêt.

La bonne nouvelle est qu’avec un peu d’effort, nous pouvons nous libérer des chaînes des préjugés cognitifs et améliorer notre esprit critique. Dans cette publication, nous examinerons comment la philosophie, en particulier la méthode socratique, l’Euthyphro de Platon, The Advancement of Learning de Francis Bacon et les Règles pour la direction de l’esprit de Descartes, peut nous y aider.

La méthode socratique

La méthode socratique est un outil puissant qui nous encourage à remettre en question nos hypothèses et nos croyances. Cette méthode, qui doit son nom au philosophe grec de l’Antiquité Socrate, consiste à poser une série de questions pour parvenir à une compréhension plus approfondie d’un sujet. Socrate utilisait cette méthode pour remettre en question les croyances de ses interlocuteurs et les encourager à réfléchir de manière critique à leurs croyances.

La méthode socratique peut être appliquée à notre vie quotidienne en posant des questions qui remettent en question nos hypothèses et nos croyances. Cela nous aide à évaluer de manière critique les informations que nous recevons et à former nos propres opinions sur la base de preuves et de la raison.

L’Euthyphron de Platon

Socrate et Euthyphron par Victor OrselBowes Museum.

L’Euthyphron de Platon est un dialogue entre Socrate et le personnage titulaire, Euthyphron. Le dialogue porte sur la question de savoir ce qui est pieux et ce qui est impie. Dans ce dialogue, Socrate remet en question les croyances d’Euthyphro et l’encourage à réfléchir de manière critique à la nature de la piété.

L’Euthyphron de Platon est un exemple puissant de la manière dont la philosophie peut nous aider à nous libérer des chaînes des préjugés cognitifs. Ce dialogue nous encourage à remettre en question nos hypothèses et nos croyances, et à chercher à mieux comprendre les sujets que nous rencontrons dans notre vie quotidienne.

Le progrès de l’apprentissage de Francis Bacon

Francis Bacon était un philosophe et un scientifique anglais qui a vécu aux 16e et 17e siècles. Dans son ouvrage intitulé The Advancement of Learning, Bacon affirme que notre compréhension du monde est limitée par nos idées préconçues et que nous devons nous efforcer de surmonter ces limites si nous voulons parvenir à une véritable compréhension du monde.

L’œuvre de Bacon nous encourage à être vigilants face à l’influence de nos idées préconçues et à rechercher des solutions fondées sur des preuves aux problèmes que nous rencontrons dans notre vie quotidienne. Cela nous aide à développer notre esprit critique et à parvenir à des conclusions plus précises et plus fiables.

Les règles de Descartes pour la direction de l’esprit

René Descartes, d’après Frans Hals.

René Descartes était un philosophe et mathématicien français qui a vécu au 17e siècle. Dans son ouvrage intitulé « Règles pour la direction de l’esprit », Descartes expose une série de lignes directrices sur la manière de penser clairement et systématiquement. Ces lignes directrices sont conçues pour nous aider à surmonter les limites de nos idées préconçues et à parvenir à une compréhension plus profonde du monde.

Les Règles pour la direction de l’esprit de Descartes nous fournissent un cadre pour penser de manière critique et systématique, nous aidant à nous libérer des chaînes des préjugés cognitifs et à parvenir à des conclusions plus précises et plus fiables.

Trois principes applicables

Remettez en question vos hypothèses : Utilisez la méthode socratique pour remettre en question vos hypothèses et vos croyances. Posez des questions qui vous aident à évaluer de manière critique les informations que vous recevez et à vous forger votre propre opinion sur la base de preuves et de la raison.

Cherchez des preuves : Soyez vigilant face à l’influence de vos idées préconçues et recherchez des solutions fondées sur des preuves aux problèmes que vous rencontrez dans votre vie quotidienne. Cela vous aidera à parvenir à des conclusions plus précises et plus fiables.

Pratiquez une pensée claire et systématique : Utilisez les Règles pour la direction de l’esprit de Descartes pour guider votre réflexion. Cela vous aide à penser clairement et systématiquement, à vous libérer des chaînes des préjugés cognitifs et à parvenir à une compréhension plus profonde du monde.

Quelles mesures prenez-vous pour vous libérer des chaînes des préjugés cognitifs et pour améliorer votre esprit critique à l’ère numérique ?

Références

  • Bacon, F. (1605). The Advancement of Learning. Oxford : Oxford University Press.
  • Descartes, R. (1619). Règles pour la direction de l’esprit. Indianapolis, IN : Hackett Publishing Company, Inc.
  • Platon. (380 AV. J.-C.). Euthyphro. Dans J.M. Cooper & D.S. Hutchinson (Eds.), Platon : Complete Works (pp. 49-58). Indianapolis, IN : Hackett Publishing Company, Inc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.