Skip to main content

“Deux âmes, hélas, sont logées dans ma poitrine, et chacune luttera pour y être maîtresse.”

– Faust

Web3, également connu sous le nom de web décentralisé, a été salué comme une étape révolutionnaire vers un internet plus équitable et ouvert. La capacité des individus à prendre le contrôle de leurs données, de leurs actifs et de leur identité grâce à la technologie blockchain a le potentiel de perturber les structures de pouvoir traditionnelles et de créer de nouvelles opportunités d’autonomisation économique et sociale. Cependant, comme pour toute nouvelle technologie, il y a aussi des inconvénients potentiels à considérer. Pour reprendre les mots de Faust, le protagoniste de la pièce éponyme de Johann Wolfgang von Goethe, il y a “deux âmes” en jeu dans le Web3 – une qui promet le progrès et une qui menace de le saper.

Le marché faustien du Web3 fait référence au compromis entre les avantages potentiels de la décentralisation et les risques potentiels de conséquences involontaires. Dans cet article, nous allons explorer le côté obscur du Web3 à travers la lentille de Faust, en utilisant trois études de cas pour illustrer les dangers potentiels du Web décentralisé.

Étude de cas 1 : la finance décentralisée (DeFi)

La finance décentralisée (DeFi) est un segment en pleine expansion de l’écosystème Web3, permettant aux individus d’accéder à des services financiers tels que le prêt, l’emprunt et le commerce sans avoir besoin d’intermédiaires. Les avantages potentiels du DeFi incluent une plus grande accessibilité, transparence et sécurité pour les utilisateurs. Cependant, il existe également des risques importants associés à DeFi, notamment en ce qui concerne la sécurité des contrats intelligents.

En juin 2020, le projet DeFi “bZx” a subi un piratage de 350 000 $ en raison d’une vulnérabilité dans son contrat intelligent. Ce n’est qu’un exemple des nombreux cas où les vulnérabilités des contrats intelligents ont entraîné des pertes importantes pour les utilisateurs. La nature décentralisée de DeFi signifie également qu’il n’y a pas d’autorité centrale à qui demander des comptes pour ces failles de sécurité, laissant les utilisateurs supporter tout le poids des pertes.

Le pacte faustien que constitue DeFi est le suivant : s’il promet de démocratiser l’accès aux services financiers, il expose également les utilisateurs à un risque et à une responsabilité accrus. Afin de profiter pleinement des avantages de DeFi, il est crucial que les utilisateurs comprennent les risques encourus et prennent des mesures pour se protéger.

Étude de cas n° 2 : le respect de la vie privée et la surveillance

L’une des principales promesses du Web3 est la possibilité pour les individus de prendre le contrôle de leurs données et de leur identité. Toutefois, cela ne signifie pas nécessairement que le Web décentralisé est intrinsèquement plus privé ou plus sûr. En fait, le contraire peut être vrai.

La nature décentralisée du Web3 signifie que les données sont réparties sur plusieurs nœuds d’un réseau, plutôt que d’être stockées dans un emplacement central. Si cela peut rendre plus difficile l’accès ou le contrôle des données par une seule entité, cela rend également plus difficile la protection des données contre les acteurs extérieurs. En outre, de nombreux projets de blockchain et de cryptomonnaies reposent sur des grands livres publics, ce qui signifie que les données de transaction sont publiquement visibles par défaut.

En outre, le développement de nouvelles technologies telles que les zk-SNARKs, qui permettent des transactions privées sur une blockchain publique, a suscité des inquiétudes quant au potentiel de surveillance et de censure du web décentralisé. Le marchandage faustien de la vie privée et de la surveillance dans le Web3 est que, s’il promet un plus grand contrôle des individus sur leurs propres données, il les expose également à une plus grande surveillance de la part d’acteurs extérieurs.

Étude de cas n° 3 : la centralisation et inégalité

L’une des principales promesses du Web3 est la possibilité pour les individus de prendre le contrôle de leurs propres données et actifs, et de décentraliser le pouvoir au détriment des institutions centralisées. La concentration de la richesse entre les mains de quelques grands acteurs, souvent appelés “baleines”, peut entraîner un manque de concurrence et de diversité dans l’écosystème. Cette concentration de pouvoir peut également conduire à un manque de responsabilité et de transparence. En outre, l’absence de réglementation dans le web décentralisé peut également conduire à une augmentation des possibilités de fraude et d’escroquerie, ce qui peut affecter de manière disproportionnée les personnes et les communautés vulnérables.

Par ailleurs, la nature décentralisée du Web3 ne signifie pas nécessairement qu’il est accessible à tous. Le coût d’entrée élevé, tel que le besoin de matériel spécialisé et de connaissances techniques, peut créer des barrières à la participation pour les individus et les communautés qui sont déjà marginalisés. Cela peut conduire à un renforcement des structures de pouvoir et des inégalités existantes.

Le marchandage faustien de la centralisation et de l’inégalité dans le Web3 est que, bien qu’il promette de décentraliser le pouvoir et de créer de nouvelles opportunités d’autonomisation économique et sociale, il expose également les individus et les communautés à des risques accrus et à des obstacles à la participation.

En conclusion, le marchandage faustien du Web3 fait référence au compromis entre les avantages potentiels de la décentralisation et les risques potentiels de conséquences involontaires. Il est important de reconnaître et de gérer le côté obscur du Web3 afin de réaliser pleinement son potentiel de progrès. En comprenant les risques potentiels et en prenant des mesures pour les atténuer, les individus et les communautés peuvent prendre des décisions éclairées quant à leur participation au Web décentralisé.

Références :

Goethe, J. W. (1808). Faust. Allemagne : Reclam Verlag.
Collins, J. (2020, 12 juin). La plateforme DeFi bZx perd 350 000 $ lors du deuxième piratage en un mois. Decrypt. Récupéré sur https://decrypt.co/46598/defi-platform-bzx-loses-350000-in-second-hack-in-a-month
Buterin, V. (2014, 22 janvier). Une plateforme de contrats intelligents et d’applications décentralisées de nouvelle génération. Ethereum. Récupéré sur https://ethereum.org/grethereum/paper
Zohar, A. (2020, 29 septembre). Le côté obscur du DeFi : comment éviter de se faire arnaquer. Decrypt. Récupéré sur https://decrypt.co/50814/the-dark-side-of-defi-how-to-avoid-getting-scammed
Narayanan, A., Bonneau, J., Felten, E., Miller, A., & Goldfeder, S. (2016). Technologies du bitcoin et des crypto-monnaies : Une introduction complète. Princeton University Press.
Zohar, A. (2019, 6 septembre). La technologie de confidentialité de Zcash pourrait être une épée à double tranchant pour la résistance à la censure. Decrypt. Récupéré sur https://decrypt.co/33130/zcashs-privacy-tech-could-be-a-double-edged-sword-for-censorship-resistance
Swan, M. (2015). Blockchain : Blueprint for a New Economy. O’Reilly Media, Inc.
Swan, M. (2019). Cryptoassets : Le guide de l’investisseur innovant sur le bitcoin et au-delà. Penguin Publishing Group.
Tapscott, D., & Tapscott, A. (2016). Blockchain Revolution : Comment la technologie derrière le bitcoin change l’argent, les affaires et le monde. Penguin.

Naully

Author Naully

More posts by Naully

Leave a Reply

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com