loader image


« Vous avez le pouvoir sur votre esprit – pas sur les événements extérieurs. Réalisez cela et vous trouverez la force ».

Il y a près de 2 000 ans, l’empereur romain Marc-Aurèle a écrit son chef-d’œuvre, Méditations, « un monument littéraire à la philosophie du service et du devoir, décrivant comment trouver et préserver l’équanimité au milieu d’un conflit en suivant la nature comme source de conseils et d’inspiration ».

Il ne s’agit pas d’une philosophie dépassionnée, bien au contraire. Elle enseigne à se concentrer uniquement sur les choses que nous pouvons contrôler et à s’y engager totalement et sans équivoque. Cette idée d’accepter ce qui vient et de tirer le meilleur parti de toute situation dans laquelle on se trouve est parfaitement adaptée à une industrie dont les caractéristiques sont le chaos et le changement au-delà de la capacité de l’individu à les comprendre. L’idée d’accepter le changement, de ne pas être doctrinaire ou trop idéologique est une idée que nous avons déjà explorée et que Marc-Aurèle a illustrée avec éloquence lorsqu’il a écrit : « Si quelqu’un est capable de me montrer que ce que je pense ou ce que je fais n’est pas juste, je changerai volontiers, car je cherche la vérité, qui n’a jamais vraiment nui à personne. C’est la personne qui continue à se tromper et à ignorer qui est blessée ». Il a vu que, indépendamment de ce que l’avenir nous réserve, nous ne devons pas le craindre, mais plutôt l’affronter de la même manière mesurée et stoïque que nous relevons nos défis aujourd’hui, ou comme il l’a dit, « ne laissez jamais l’avenir vous perturber ». Vous l’affronterez, s’il le faut, avec les mêmes armes de la raison qui vous arment aujourd’hui contre le présent ».

Nous avons également discuté précédemment du fait que dans les médias numériques, il existe de nombreuses façons d’atteindre le même objectif, qu’il y a de nombreuses bonnes réponses, et pas seulement une. Une fois de plus, Aurelius a résumé ce fait lorsqu’il a écrit que « tout ce que nous entendons est une opinion, pas un fait. Tout ce que nous voyons est une perspective, pas la vérité ».

En tant que stratège, vous êtes assis dans l’œil de la tempête, ballotté par des forces qui échappent à votre contrôle. Malgré cela, vous devez toujours faire preuve de calme et identifier des réponses mesurées pour maintenir l’équipe sur la bonne voie afin d’atteindre les objectifs. Une vision stoïque donne au stratège la perspective, l’approche et les outils nécessaires pour exceller dans un rôle difficile. Méditations est un livre que tout stratège devrait lire. Et si quelqu’un vous dit que le stoïcisme est un regard ennuyeux et froid sur le monde, rappelez-lui les mots de Marc-Aurèle quand il a écrit : « s’attarder sur la beauté de la vie ». Regardez les étoiles, et voyez vous courir avec elles ».