Skip to main content

 C’est une révolte? (- Non, Sire, c’est une révolution). 

-Réponse du duc de LA ROCHEFOUCAULD-LIANCOURT (1747-1827), à LOUIS XVI (1754-1793), réveillé le soir du 14 juillet, à Versailles

Ce n’est pas la technologie !

Les conversations autour de la disruption se concentrent trop sur les disrupteurs et pas assez sur les raisons pour lesquelles ils ont eu leur opportunité en premier lieu.

À ma connaissance, personne n’a jamais réussi à disrupter un secteur dans lequel les clients étaient pleinement satisfaits des options existantes. Pour faire une entrée réussie et arracher des parts de marché à un opérateur historique, vous devez offrir aux clients une meilleure solution à un problème, même s’il s’agit d’un problème dont ils ignoraient l’existence. L’iPhone d’Apple était moins une disruption de l’industrie du téléphone portable qu’une réponse à un problème que le monde n’avait pas encore reconnu. Airbnb, en revanche, s’est attaqué directement au secteur de l’hôtellerie et a immédiatement trouvé grâce auprès des voyageurs à la recherche d’une meilleure option.

Les entreprises oublient souvent que les clients sont à l’origine des perturbations les plus courantes et les plus répandues. Ce sont eux qui prennent la décision d’adopter ou de rejeter les nouvelles technologies ou les nouveaux produits.

Par conséquent, lorsque les entreprises établies décident de se concentrer sur l’évolution des besoins et des désirs des clients, elles finissent par répondre plus efficacement aux perturbations technologiques ou à celles des start-ups. Le moyen le plus rapide de se développer est de proposer quelque chose que vos clients actuels, ceux qui vous sont les plus fidèles, paieraient volontiers si vous le leur fournissiez, et en acquérant cette nouvelle offre, cela rend votre produit ou service original encore plus précieux à leurs yeux.

La disruption est un phénomène axé sur le client. Les nouvelles technologies apparaissent et disparaissent. Celles qui restent sont celles que les consommateurs choisissent d’adopter. De nombreuses start-up à croissance rapide, telles que Uber, Airbnb, Slack, etc., n’ont pas accès à des technologies innovantes plus nombreuses ou meilleures que celles des entreprises en place dans leurs secteurs respectifs. Ce qu’elles ont, c’est la capacité de créer et de fournir plus rapidement et plus précisément ce que les clients veulent. C’est ce qui provoque le changement de main de quantités considérables de parts de marché en un temps relativement court et c’est la base de la disruption.

Naully

Author Naully

More posts by Naully

Leave a Reply